Douleurs après le sport : comment les soulager sans médicament ?

Les entraînements ou les efforts intenses peuvent générer des courbatures, des crampes, etc. Cela s’explique par les pressions exercées sur les muscles. Comment remédier à ces malaises sans prendre des comprimés ?

Essayer l’hypnose

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ou l’aspirine se révèlent très efficaces pour calmer rapidement les courbatures et les crampes d’après sport. Mais, les gens préfèrent de plus en plus les traitements non médicamenteux. L’hypnose figure au nombre des solutions très en vogue actuellement en raison de ses multiples atouts.

  • Des études ont prouvé son efficacité sur les douleurs. Cela a d’ailleurs convaincu des chirurgiens à proposer des actes sous hypnose en lieu et place de l’anesthésie. Cela représente une formidable avancée au plan médicinal. Pour découvrir les traitements proposés par les hypno-thérapeutes contre les courbatures et les crampes d’après sport, les internautes peuvent consulter cet article de blog.
  • L’hypnose garantit un soulagement rapide des douleurs. Les malaises disparaissent comme par enchantement. Cette pratique ne présente aucune séquelle sur l’organisme. Les gens peuvent y recourir autant de fois qu’ils le souhaitent. Mieux, elle permet également de calmer les symptômes de nombreuses autres maladies.

Recourir aux solutions classiques

Pour les douleurs légères, les astuces de grand-mère suffisent largement pour obtenir un soulagement. Un bain ou une douche à vapeur après un entraînement permet de retrouver assez vite la pleine forme. Une autre option consiste à poser des compresses froides ou des coussins chauffants aux endroits endoloris.

Les gens peuvent aussi obtenir satisfaction en recourant à la kinésithérapie, à l’hydrothérapie, à l’électrothérapie, etc. Les massages garantissent un soulagement rapide. Généralement, les douleurs d’après sport disparaissent au bout de trois jours. Dans le cas contraire, les patients doivent consulter un médecin. Cela s’impose surtout lorsqu’ils remarquent des signes d’infection comme une rougeur ou un gonflement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *