Comment fonctionne un scanner médical ?

Le scanner est un appareil de radiodiagnostic permettant d’analyser le corps et d’y détecter toutes les anomalies (maladies, fractures, cancers). Il est souvent proposé à un patient par son médecin après un diagnostic initial insuffisant. Il est aussi souvent requis pour le suivi d’une pathologie.

Le scanner : comment ça marche ?

Le scanner est un tube à rayons X, tenant sur un arceau et tournant autour du patient alité. Il dispose d’un système de tomographie relié à un ordinateur, dont l’écran présente les résultats sous forme d’images, comme présenté ici.

En effet, le scanner capture plusieurs clichés, ce qui permet de constituer des coupes imagées très précises du corps humain. Celles-ci permettent de réaliser des reconstitutions tridimensionnelles des parties du corps visées, ce qui facilite les opérations.

Comment se passe l’expérience du scanner chez le patient ?

Dans le tunnel du scanner, le patient est allongé sur le dos, nu sous une blouse. Pour passer cet examen, le patient peut accepter ou refuser l’injection du produit de contraste iodé.  

S’il accepte l’injection, il lui faudra d’abord se faire prélever du sang, quelques jours avant de passer au scanner. Cette prise de sang servira pour l’analyse des fonctions rénales afin de s’assurer de la possibilité de pratiquer le scanner.

Si le scanner peut être pratiqué, le patient doit rester à jeun six heures au minimum avant l’examen, mais il peut boire un peu d’eau. L’injection sera une simple mise sous perfusion, très peu douloureuse.

Le patient ne devra en aucun cas bouger une fois dans le tunnel. Cependant, il pourra prévenir verbalement l’assistance médicale s’il ressent éventuellement un malaise. L’examen dure entre 10 et 30 minutes environ. Les résultats sont généralement disponibles 30 minutes plus tard.

En cas de refus de l’injection du produit de contraste iodé, aucune préparation spécifique n’est requise. L’examen prend alors beaucoup moins de temps.

Quels sont les risques du scanner ?

L’examen au scanner comporte peu de risques. Cependant, il est possible d’être confronté à quelques problèmes :

  • de très faibles risques d’allergies au produit de contraste iodé ;
  • les personnes souffrant de dysfonctionnements rénaux risquent d’être affectées ;
  • l’exposition aux rayons X est néfaste pour les femmes enceintes et pour les petits enfants.

Hormis ces cas, il n’y a pas de grand danger à passer au scanner, puisque les rayons X ne sont utilisés qu’à faible dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *