Artisan : comment lancer sa petite entreprise ?

En tant qu’artisan, il s’avère possible de se mettre à son propre compte en créant sa propre entreprise. Pour ce faire, plusieurs démarches doivent être accomplies par le futur chef d’entreprise, et ce tant sur le plan administratif que d’un point de vue pratique ou technique. Si vous êtes un artisan qui désire lancer sa propre entreprise, mais ne savez guère par où commencer, découvrez ici quelques étapes essentielles.

Rédiger les statuts juridiques


C’est la toute première étape à franchir dans le cadre de la création de son entreprise. Elle se révèle décisive, car elle matérialise l’idée de création d’entreprise. En effet, les statuts juridiques regroupent un certain nombre d’informations importantes relatives à l’entreprise à naitre. Il s’agit d’informations telles que :

  • Le nom de l’entreprise artisanale ;
  • La forme juridique adoptée : l’artisan a le choix entre la SARL, la SAS, la SASU, l’EURL ou l’entreprise individuelle ;
  • Les noms des associés et leurs différents apports ;
  • Le montant du capital social ;
  • Le siège social de l’entreprise artisanale ;
  • L’objet social de l’entreprise.

L’étape suivante va consister à publier un avis dans un journal d’annonces légales. Le choix de ce dernier dépend de la domiciliation du siège social, puisqu’il diffère en fonction du département. La publication vise en réalité à porter des informations de vos statuts au public, notamment aux clients, aux concurrents ou aux partenaires.

Se doter d’équipements de travail


De par sa nature, l’entreprise artisanale est une entreprise dont le fonctionnement repose en grande partie sur les équipements et outils de travail. Ces derniers vont sensiblement différer en fonction des services proposés. Quoi qu’il en soit, dans toute entreprise artisanale, certains outils de travail se révèlent indispensables. Tel est le cas de la visseuse à choc que vous pouvez vous procurer sur cette page. Vous aurez également besoin d’un trousseau à clé et de vêtements adéquats tels que la combinaison.

Par ailleurs, ne manquez pas de solliciter l’accompagnement d’un professionnel de la création d’entreprise si vous rencontrez des difficultés avec la rédaction des statuts ou le choix de la forme juridique idéale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *